THÈME : Nutrition

Les plats de l’hiver qui réconfortent

Ce sont des grands classiques de l’hiver, des plats que nous aimons retrouver quand les températures se font de plus en plus basses et que les journées raccourcissent. Ce sont des plats qui nous ont été transmis par nos ancêtres ou encore des plats régionaux, en bref ce sont des plats que nous aimons depuis toujours et que nous retrouvons avec un plaisir non dissimulé. Tour d’horizon des plats incontournables de l’hiver.

 

La raclette

C’est le classique des vacances au ski ou des soirées au coin du feu. C’est un plat connu dans le monde entier, on la mangeait au départ dans le canton du Valais, en Suisse, au XIXème siècle. La raclette est généralement obtenue en raclant du fromage fondu en surface à l’aide d’un four spécifique, d’un feu de bois ou du fameux appareil à raclette, démocratisé depuis les années 50. On la déguste généralement accompagnée de pommes de terre, de charcuteries et d’un bon vin blanc (à consommer avec modération bien sûr). On produit chaque année en Suisse plus de 13 000 tonnes de fromage à raclette.

 

Le pot-au-feu

Pour obtenir un bon pot-au-feu, il faut une cuisson longue, à feu très doux et dans un bouillon de légumes (généralement du chou, du poireau, des carottes et de l’oignon). Ce plat, souvent considéré comme rustique, était préparé autrefois en continu, sur le feu de la maison : on consommait les ingrédients cuits en les remplaçant par d’autres à cuire et on laissait le pot de cuisson en permanence au-dessus du feu. 

 

La soupe aux oignons

Si on a longtemps considéré ce plat comme une nourriture pour les gens modestes, c’est aujourd’hui un plat raffiné que vous pouvez trouver dans les plus grands restaurants. La soupe aux oignons aurait été inventée par Louis XV, un soir où, dans sa loge de chasse il n’avait comme provisions que des oignons, du champagne et du beurre. En cuisinant les trois, il aurait fait la première soupe à l’oignon française. Il exista même pendant la Restauration une société du « dîner de la soupe à l’oignon », qui se réunissait tous les trois mois pour dîner autour de ce plat emblématique de la gastronomie française.

 

Le gratin dauphinois

Plat traditionnel de la cuisine française, le gratin dauphinois est un immanquable de l’hiver.

On y fait référence pour la première en 1788, à l’occasion d’un dîner offert aux officiers de la ville de Gap. Sa préparation est simple, c’est un gratin de pommes de terre finement découpées et cuites avec de la crème et des aromates. On peut également rajouter pour le goût de l’ail et de l’oignon. Ce plat classique accompagnera parfaitement une viande ou du poisson et sera encore meilleur servi avec une petite salade verte.

En partenariat avec : orpea-image