THÈME : Aides et Droits

Sécurité sociale : ce qui est prévu pour vous en 2021

Lundi 30 novembre 2020, l’Assemblée nationale a voté le budget de la Sécurité sociale pour l’année prochaine. Découvrez ce qui vous attend.

L’Assemblée nationale a voté le budget de la Sécurité sociale pour 2021. De nombreux changements sont attendus pour cette nouvelle année, certains rythmés par le Covid-19.  Pour favoriser la distanciation physique, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) prévoit entre autres de continuer à rembourser les téléconsultations à 100% par la Sécurité sociale.. Jusqu’au 31 décembre 2021. Pendant un an encore, les Françaises et Français auront donc la possibilité de contacter leur médecin et de recevoir une ordonnance par rendez-vous en ligne. Selon Capital, la téléconsultation, propulsée par les deux confinements, est même accessible avec certains orthophonistes ou kinésithérapeutes. Pour rappel, il faut attendre que le Conseil constitutionnel valide ce texte et qu’il soit publié au Journal officiel avant que les mesures ne soient appliquées.

Les grandes lignes de ce texte sont les suivantes :

  • Soutien à l’hôpital sous forme de revalorisations salariales
  • Création d’une cinquième branche de la Sécurité sociale dédiée à l’autonomie
  • Allongement de la durée du congé paternité et du congé adoption
  • Création du forfait patient urgences
  • Revalorisation des aides à domicile

Concrètement, qu’est-ce qui change pour vous le mois prochain ? Planet vous explique trois mesures qui risquent d’avoir un impact sur votre vie, et même sur votre porte-monnaie.

Budget de la Sécurité sociale : la création du forfait patients urgence

Le « forfait patient urgences » devrait être créé pour remplacer le ticket modérateur dès le 1er septembre 2021. De quoi s’agit-il ? Le forfait patient urgences est un montant forfaitaire à régler en cas de passage aux urgences non suivi d’une hospitalisation. À ce jour, 20% des coûts relatifs aux soins lors d’un passage aux urgences sont à la charge des assurés (ou de leur complémentaire santé). Avec ce nouveau forfait, tout le monde devrait payer le même montant qui devrait s’élever à 18 euros. Toute personne bénéficiant aujourd’hui d’une exonération du ticket modérateur devrait également bénéficier d’un forfait réduit de huit euros pour le forfait patients urgence. Il s’agit des invalides de guerre, les patients porteurs d’une affection longue durée ou encore les personnes ayant une maladie professionnelle. Pour les autres, il faudra payer.

En parlant d’argent, une taxe pourrait être instaurée pour les complémentaires santé. Découvrez en quoi cela vous concerne…

Budget de la Sécurité sociale : vers une taxe pour les complémentaire santé

Les complémentaires auraient économisé près de deux milliards d’euros cette année, notamment en raison de la baisse des consultations. Ce chiffre, donné avant le reconfinement, pourrait encore augmenter avant 2021. Ainsi, le nouveau texte prévoit une taxe de 2,6% sur les primes perçues. Appliquée pour 2020, cette taxe pourrait être prolongée en 2021 dans une moindre mesure (1,3%). Au premier abord, on pourrait penser que cela ne vous concerne pas. Néanmoins, Capital ne manque pas de souligner que cela pourrait pousser certaines complémentaires santé à augmenter le montant des cotisations… Rassurez-vous :  depuis le 1er décembre 2020, il est possible de résilier son contrat à tout moment et sans frais après un an de souscription.

Toutefois, certains Français devraient bénéficier d’avantages l’année prochaine. Découvrez lesquels.

Budget de la Sécurité sociale : avantage pour les transferts de Perco

Bonne nouvelle pour celles et ceux qui transfèrent leurs économies d’un Perco vers le nouveau plan créé par la loi Pacte (PERECO). « Le mécanisme des taux historiques de prélèvements sociaux pour les sommes versées sur un Perco jusqu’au 1er janvier 2018 avant d’être transférées sur un plan d’épargne retraite d’entreprise collectif sera préservé », écrit Capital. Les taux historiques de prélèvements sociaux permettent aux épargnants de profiter d’un calcul bénéfique. Désormais, les économies versées sur le Pereco avant le 1er janvier 2018 et transférées sur un PERECO garderont cette fiscalité-là. Il faudra, pour cela, les transférer avant le 1er janvier 2023.

Autres articles conseillés

En partenariat avec : HIDE / UNHIDE TEST BY SEB orpea-image